Après Posadas, nous poursuivons notre chemin vers Iguazu grâce à Javier et Mariana qui nous emmène dans leur Trafic aménagé. Un petit crochet par les ruines jésuites de San Ignacio vaut le détour mais le vrai coin de paradis se trouve lui à 12km de pistes de là, au bord du Rio Paranà. Le parc provincial Teyu Cuare est un petit bout de montagne de 78ha couvert de jungle, très peu fréquenté entretenu et surveillé par deux gardes forestiers super cool.

Du coup, comme nous n’avons pas de planning, ni d’impératif, ni rien de particulier à faire, ni aucunes espèces de contraintes, nous décidons de passer la journée et la nuit sur place. Après avoir un peu discuté avec les gardes forestiers il nous autorisent à planter la tente dans le parque, nous apportent une brouette pleine de bois et leur parilla (grille pour le barbecue)! Ce soir on les invite à manger des pizzas au feu de bois.  Le lendemain on leur file un coup de main pour construire un mirador anti-incendie et on part se balader dans la jungle à la recherche de la « Casa de Bormann »; Il s’agit d’une ruine perdu dans la végétation qui aurait été le dernier exil de Martin Bormann, haut dignitaire nazi et conseiller d’Hitler…..

Bref un bien belle endroit en somme.