On commence en douceur à Soraypampa (3800m) pour rejoindre en 2h un petit lac d’altitude un peu avant le col aux alentours de 4500m. Plantage de tente avant la nuit aux sons des avalanches qui dégringolent du Salkantay (6200m et des brouettes) fréquemment. Ce sera notre plus haut bivouac du voyage et il fait bien froid près de ce monstre de glace. Le lendemain après le col à 4680m on perd vite de l’altitude comme lors du trek du Choro en Bolivie, la végétation devient de plus en plus dense. 3 jours plus tard, après avoir croisé des sources thermales presque cachées, dormis et mangé chez l’habitant (il va vraiment falloir qu’on se mette au Quechua et à l’Aymara), marché à travers des plantations de café et de banane, cueillis des oranges, des mandarines, des avocats et du cacao, nous voilà à Aguas Calientes, le bled de départ pour visiter le Machu Picchu. Avant d’aller voir de près, on monte sur la montagne en face, le Putucusi. La vue est hallucinante et l’accès très impressionant aussi : Il faut passer par des échelles de bois dont la plus haute fait près de 80m d’apique !

Le lendemain, j’ai mon entrée pour le Machu Picchu (Irène qui connait déjà le lieu à eu raison de boycotter les tarifs absurdes). Je commence par grimper sur « La Montana » avant qu’il ne fasse trop chaud. 1h d’escalier au bord du vide…..mais la vue majestueuse  impose le respect. Je profite ensuite du site malgré l’affluence des groupes de japonais et d’américains qui piétinent en se bousculant (dur moment!!). Voilà, une merveille de plus en mémoire. Décidément on en voit des choses pendant ce voyage!!